Ce forum regroupera quelques textes des étudiants inscrits dans l'UE de l'atelier d'écriture du mirail, se tenant le mercredi de 16h à 18h.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Lapinophilie (Sophie L)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Lapinophilie (Sophie L) Mer 23 Avr - 19:33

Un animal qui nous apprend quelque chose,
ou comment une bestiole qui prend la moitié de votre espace vital prend aussi la moitié de votre cœur


Tout commence il y a deux ans. Je sortais du train pour rejoindre la voiture de ma mère qui m'attendait sur le parking. C'était un samedi matin comme un autre, outre pour mon porte-monnaie qui faisait grise mine. Eh oui, il faut bien payer pour voir la famille.
J'entre dans la voiture et je sais immédiatement que ce samedi n'est pas comme les autres. Ma mère amène la conversation sur mes 20 ans qui approchent puis me demande l'air de rien :
-Ça te dirais un lapin nain ?
Je me souviens très bien être restée deux bonnes minutes la bouche ouverte, type poisson asphyxié.
Deux semaines plus tard, Bulle entrait dans ma vie, petit lapereau de quatre mois. J'avais retardé son adoption d'une semaine, le temps de me renseigner. Comment s'occuper d'un lapin ? Que mange-t-il ? A quel âge est-il sevré ?
J'appris entre autres qu'il y avait des dizaines de variétés de croquettes, qu'en dépit de ce que Bugs Bunny m'avait enfoncé dans le crâne, un lapin ne mange pas de carotte ni de salade et que ce n'est même pas un rongeur. Non messieurs-dames, c'est un lagomorphe.
Mais tout ça n'était que la théorie. J'appris sur le tas le nom des maladies mortelles, les critères de sélection pour dénicher de bonnes croquettes. J'appris la manucure et les soins pour lapin (qui, entre parenthèses, est un vrai rodéo), comment reconnaître les signes de mal-être chez un animal de proie, donc peureux jusqu'au bout des griffes. J'appris qu'une morsure de lapin, ça fait mal, et même que le lapinou mâle que j'avais adopté est en fait une femelle.
J'appris aussi les termes relatifs à la lapinophilie, un langage différent, quasiment élitiste, qui m'a ouvert les yeux sur les milliers de champs lexicaux incompréhensibles pour quelqu'un qui n'y est pas initié.
Par exemple :
Tout à l'heure, j'ai travaillé ma « gazelle » pour enchaîner sur une planche dans les cordes de mon trapèze fixe tout en regardant un jongleur trébucher sur l'équi d'un accro. La circassienne qui jongle avec son bâton du diable n'était pas là à la fête de Sports, ce que je trouve dommage car le bâton en feu aurait bien accompagné les massues enflammées.
Vous n'avez rien comprit ? Tant mieux, c'est fait exprès !
Sophie LavatarMessages : 28
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 25
Localisation : Revenue d'entre les morts pour hanter le forum, MOUAHAHAHAAaatchoum !
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Lapinophilie (Sophie L)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Année 2013-2014 :: Thèmes Second Semestre :: Leçon de vie par un animal-